Fédération du Parti socialiste du Haut-Rhin

Fédération du Parti socialiste du Haut-Rhin

Dans l'actualité

Communiqué de Presse de la Fédération du Parti Socialiste du Haut-Rhin en réaction au partage du député Jean-Louis CHRIST d’une publication représentant le Premier Ministre Manuel VALLS en dictateur NAZI.

Le par

La Fédération du Parti Socialiste du Haut-Rhin tient à exprimer son indignation et condamne avec la plus grande fermeté la publication sur les réseaux sociaux de Jean-Louis CHRIST,  Député de la deuxième circonscription du Haut-Rhin. Ce mardi 10 mai 2016, ce dernier a partagé la publication d’un militant affiché d’extrême droite montrant le Premier Ministre Manuel VALLS affublé des traits d’un dirigeant Nazi du Troisième Reich. En République, régime démocratique dont la liberté d’expression est un principe fondamental,  chacun dispose du droit d’afficher son opposition et son mécontentement face à des dispositions et des mesures prises. Néanmoins, il est  inacceptable que ces contestations prennent la forme d’une mise en scène ordurière

Secrétariat Fédéral à l’inclusion sociale – Table ronde autour du droit des femmes

Le par

Le vendredi 8 avril 2016, le secrétariat fédéral (SF) à l’inclusion sociale a organisé une rencontre autour du droit des femmes. Nous remercions pour leur présence : -         Christine Blec, Educatrice en prévention spécialisée à l’Association de Prévention Spécialisée Mulhousienne (APSM), -         Karine Batail, Mouvement du Nid 68, -         Claudine Keller, du Centre d’Information sur le Droit des Femmes et des Familles, -         Marie-France Vallat, conseillère départementale du Haut-Rhin, socialiste   Cette soirée correspond à un objectif que s’est fixé le SF, à savoir rencontrer les associations de terrain.   Chacune des militantes présentes a pu présenter l’association ou l’organisme pour lequel elle travaille.   Une grande partie de la soirée a été consacrée à la loi renforçant la lutte contre

MOTION PORTÉE PAR LA FÉDÉRATION PS DU HAUT-RHIN RELATIVE AU PROJET DE LOI « EL KHOMRI » adoptée lors du Conseil Fédéral du Vendredi 4 mars 2016

Le par

Le projet de loi réformant le code du travail suscite des réactions fortement négatives de la part des syndicats de salariés, d'étudiants et de lycéens, qui n'ont pas été consultés dans le cadre de son élaboration. Il provoque également l'hostilité de la société civile, comme le montre l'impressionnant succès de la pétition demandant son retrait, pétition que de nombreux militants socialistes ont d'ailleurs signée. Certes ce projet comporte des aspects positifs : il réaffirme les grands principes du code du travail. Il crée avec le compte personnel d'activité un outil  de protection de ceux, de plus en plus nombreux, qui alternent chômage et activité, et doivent souvent changer d'employeur. Mais il reprend, sans

Conditionnement du RSA à des heures de bénévolat – Réaction de La section de Colmar et de la Fédération PS du Haut-Rhin.

Le par

Voici la position de la section PS de Colmar et de la Fédération du Haut-Rhin concernant le conditionnement du RSA à des heures de bénévolat.   RSA contre bénévolat : quand le Conseil Départemental du Haut-Rhin confond social et peine d'intérêt général.   Suite à la décision du Conseil Départemental du Haut-Rhin de conditionner le versement du RSA à 7h de bénévolat hebdomadaire dans une association, la section de Colmar du Parti Socialiste dénonce une décision discriminatoire, démagogique et purement politicienne de la part d'Eric STRAUMANN. En pleine chasse aux voix du Front National en vue de préparer les législatives de 2017, Eric Straumann préfère stigmatiser les bénéficiaires des minima sociaux plutôt que

Réforme Constitutionnelle – Motion adoptée par le Conseil Fédéral du Vendredi 5 Février 2016.

Le par

POUR UNE RÉPONSE RÉPUBLICAINE AU TERRORISME !     L’année 2015 a mis en évidence le besoin pour la France de se doter d’outils efficaces pour la lutte contre le terrorisme. Le durcissement sécuritaire que connaît notre pays doit néanmoins préserver un équilibre entre la défense de nos principes républicains, nos libertés et notre sécurité ; sans permettre la violation de ces mêmes droits". A ce titre, la réforme constitutionnelle proposée par le gouvernement nous interpelle avec l’inscription dans la constitution de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité. Au-delà des dérives possibles voire déjà avérées ainsi que de son efficacité relative dans le temps, l’inscription de l’état d’urgence dans notre Constitution  nous semble

Les derniers contenus multimédias